Mon premier cyanotype

Je connais le principe du Cyanotype depuis longtemps mais je ne m’y suis jamais penché de près…

Oui mais voilà… Parfois on fait de belles expos et de belles rencontres, ce fut le cas Au Moulin du Pondy où j’ai exposé à l’occasion des journées du patrimoine de pays et des moulins en tant qu’artisan potier et encadreur.

J’ai alors rencontré une artiste qui faisait découvrir en mini ateliers découvert le cyanotype et là ce fut une révélation !

C’est tellement simple que cette technique est à portée de tous, et surtout on peut la travailler sous plein d’angles différents de sorte que chaque création est unique à son créateur.

Je vous décortique la technique, si ça vous branche…

Le cyanotype c’est quoi ?

  • Un procédé de tirage photographique des années 1850
  • On utilise une solution à base de produits ferriques qui vont réagir à l’exposition aux UV (il y a des UV même par temps gris bien sûr)
  • Le nom cyanotype vient de cyan, le bleu primaire… la partie de papier recouverte de solution qui va recevoir les UV deviendra bleue…

Comment fait-on un cyanotype ?

Préparer le papier pour cyanotype

  • Il faut un mélange à parts égales des deux solutions
  • On prépare juste la quantité nécessaire
  • On étale à l’aide d’un pinceau (à poil ou en mousse) sur une feuille de papier blanche et lisse
  • Cette étape doit être réalisée volets fermés à l’abri de toute lumière extérieure
  • On laisse bien sécher les papiers toujours dans l’obscurité (le noir complet n’est pas du tout nécessaire, les volets fermés ça suffit, moi je le fais aux toilettes car je n’ai pas de volets au magasin !)
  • Vous pouvez accélérer le séchage au sèche cheveux mais veillez à ce que ce soit bien sec avant de continuer, idéalement on prépare ses papiers la veille au soir ou le matin pour l’après midi…

Préparer le cyanotype

  • Prenez (toujours dans l’obscurité) la feuille de papier préparée et bien sèche et disposer dessus des éléments qui vont bloquer les UV
  • Prenez un support en bois (pour sa rigidité)
  • Placez y la feuille enduite
  • Déposez les éléments “bloqueurs” d’UV
  • Placer un verre attention un verre classique (d’un cadre bon marché par exemple) surtout pas un verre anti reflet ou anti UV
  • Bien maintenir ce paquet serré avec des pinces à dessin par exemple ou des petits serres joints
  • et placez au soleil !

Que peut-on utiliser pour faire un cyanotype ?

  • Tout ce qui sera opaque et qui donc bloquera les UV… ça laisse énormément de possibilités !
  • Des végétaux, frais ou sec, l’avantage du sec c’est qu’il est plus plat et donc la définition sera plus nette
  • Les végétaux c’est top parce qu’ils ne seront pas tous autant opaques que les autres on aura donc de jolies nuances et surprises, les moins opaques donneront un résultat bleu ciel
  • Nous faisons du scrap alors évidemment les découpes avec nos matrices ça marche super bien !
  • On peut aussi utiliser des illustrations et des photos en négatif…

Comment réaliser un cyanotype à partir d’une illustration ou d’une photo ?

  • J’ai fait mes premiers essais en imprimant sur du papier transparent imprimable pour retroprojecteur (il y a des version jet d’encre et des version laser, moi je suis laser)
  • J’ai donc imprimé une illustration donc je disposais sur mon ordinateur
  • On peut dessiner directement sur le papier transparent avec un marqueur opaque aussi 👍 Attention penser à présenter dans le bon sens surtout s’il y a du texte !
  • Pour une photo, passez-la en noir et blanc, vous pouvez retoucher la photo en touchant à son histogramme, inversez ensuite le noir et blanc pour obtenir un “blanc et noir” un négatif donc, imprimez sur votre papier transparent

Sur quel support peut on réaliser du cyanotype ?

  • Tout ce que qui est poreux
  • On l’utilise principalement sur du papier et du tissus
  • Mais on peut tester sur du plâtre, du béton, du bois…

Les astuces cyantoype

Vous lirez ici et là ajoutez ceci ajoutez cela à votre eau de rinçage, ça peut jouer à la marge mais ce qui compte vraiment c’est de jouer avec les éléments, les végétaux sec et frais, plus ou moins denses, les photos, les dispositions, les temps d’insolation, les superpositions.

On peut aussi travailler en multicouches : une couche (qui sera la plus blanche), un vitre, une seconde couche, une vitre, une troisième couche, une vitre on crée ainsi des niveaux de la profondeur mais franchement on n’est pas du tout obligé de compliquer la sauce pour énormément s’amuser avec cette technique

Que faire en Cyanotype ?

  • un tableau unique
  • immortaliser la balade des vacances
  • afficher autrement les fleurs de son jardin
  • des cartes, invitations, faire parts, marque page
  • des menus

et ça c’est seulement quelques idées pour l’application sur papier !

  • en tissus des tote bags bien sûr, des kakemono, des t-shirts…

Voilà vous savez tout ce qu’il y a savoir pour bien s’amuser en faisant du Cyanotype !

Un commentaire sur « Mon premier cyanotype »

  1. Bonjour Noëlle, absolument magnifique !!! Merci pour cette belle découverte, ton inspiration et tes conseils. Bisoussssss

Laisser un commentaire